Blog

Bains de forêt, la sylvothérapie venue du Japon

  Mistral Bonsai       05/02/2020
Bains de forêt, la sylvothérapie venue du Japon

Nous croyons tout savoir sur la nature, mais chaque jour, de nouvelles découvertes nous surprennent. Les Japonais explorent les bienfaits des bains de forêt depuis des années, et depuis peu, cette célèbre pratique s’étend en occident.

Que sont les bains de forêt ?

Shinrin-Yoku, est un concept japonais qui signifie littéralement « bain de forêt ». Il s’agit de marches en silence à travers de vieilles forêts, généralement accompagnées d’exercices de respiration et de relaxation.

Également connue sous le nom de sylvothérapie, c’est une thérapie qui est pratiquée dans le but d’améliorer la santé, le bien-être et la félicité de ceux qui la pratiquent. Elle s’inspire des pratiques bouddhistes ancestrales et du shintoïsme, une religion originaire du Japon qui vénère les esprits de la nature. Le concept Shinrin-Yoku a commencé à être utilisé dans les années 1980. L’Agence Japonaise des Forêts a promu les promenades dans ses forêts comme moyen de lutter contre le stress au travail. Cela fait actuellement partie d’un programme national de santé japonais.

La forêt n’est pas un ensemble inerte, elle est vivante. Les arbres plus âgés sécrètent des huiles essentielles. Celles-ci, lorsqu’elles sont inhalées par l’homme, activent des particules du système parasympathique qui permettent au corps de se détendre et cesser d’être alerte. De plus, elles activent également le système immunitaire, ce qui peut aider à combattre certains virus et tumeurs.

 

Bains de forêt

 

Comment se pratiquent les bains de forêt ?

L’ Association Sylvothérapie et Nature des États-Unis indique qu’un certain nombre de directives sont nécessaires pour bénéficier des bains de forêt:

  • Connectez-vous à la nature : pour capter tous ses bienfaits, il faut être parfaitement conscient d’où l’on se trouve et ouvrir tous ses sens à la nature.
  • Rien ne presse : il faut se concentrer sur la connexion avec la forêt et non sur l’exercice physique. Pour cette raison, sont recommandées des promenades de plus ou moins 1,5 kilomètres pour une durée d’entre deux et quatre heures.
  • Une fois ne suffit pas : les bains de forêt nécessitent de la constance pour pouvoir réussir à développer une relation avec la nature.
  • Il ne s’agit pas seulement de se promener : bien que la marche soit l’un des exercices à effectuer, il existe également d’autres routines à suivre, comme s’asseoir ou établir une connexion avec les êtres vivants qui habitent la forêt.
  • Prêter attention : nous devons laisser la nature nous transmettre tout son potentiel, et prêter attention à tous les messages qu’elle nous envoie.
  • Se laisser guider : comme tout sport ou pratique, les bains de forêt doivent également être guidés par une personne experte.

 

Quels en sont les bénéfices ?

Des études ont été réalisées qui ont analysé les avantages physiques et psychologiques de la pratique des bains de forêt. Parmi eux :

  • Améliore l’humeur : il a été constaté que les personnes qui se promènent au moins 40 minutes à travers une forêt connaissent des améliorations de leur humeur et se sentent en meilleure santé.
  • Au revoir le stress : il a été observé une nette diminution de l’hormone du stress (cortisol), responsable de multiples pathologies, dont : maux de tête, hypertension artérielle, problèmes cardiaques, asthme, arthrite … Un taux trop élevé de cortisol est source d’anxiété, dépression, maladie cardiaque …
  • Renforce le système immunitaire : avec le stress, le système immunitaire est affecté, donc la réduction du cortisol lui est directement bénéfique.
  •  Améliore la mémoire à court terme de 20% : l’Université du Michigan a publié une étude dans laquelle elle conclut que la promenade peut avoir un effet réparateur sur la mémoire et la capacité de concentration.
  • Autres avantages : les bains de forêt augmentent également la créativité, améliorent le repos, aident à conserver son énergie, réduisent la fréquence cardiaque et aident à augmenter l’activité intestinale.

La fréquence minimale recommandée pour «se baigner en forêt» est d’un jour par semaine, mais il est parfois difficile d’y accorder ce temps. Pour cette raison, il est possible d’appliquer cette thérapie à la maison en augmentant le nombre de plantes. Profiter de la nature avec le jardinage ou le bonsaï peut vous connecter à la nature, en prêtant attention à ce que vous touchez et observez, bénéficiant ainsi des effets calmant et relaxant. Une autre option possible, est de visiter le(s) parc(s) de sa ville, en ouvrant tous ses sens.

Bains de forêt

 

À propos de l’auteur

Mistral Bonsai

À Mistral Bonsai, nous sommes une équipe de communication, des techniciens et des maîtres engagés depuis le premier jour pour la diffusion de l’art merveilleux du bonsaï. Ce monde offre beaucoup de choses à partager. Nous croyons qu'un bonsaï est un arbre doté d'une âme unique et irremplaçable. Un autre de nos piliers les plus essentiels est, comment pourrait-il en être autrement, notre engagement étroit en faveur de la préservation de l’environnement et de la nature.

Partagez !