Blog

Comment est le Cerisier de Sainte Lucie?

  Admin       18/05/2018
Comment est le Cerisier de Sainte Lucie?

Le cerisier de Sainte Lucie est un arbuste de la famille des Rosalés, très proche des cerisier que nous cultivons dans nos champs et que nous pouvons rencontrer dans une grande partie de l’Europe et du nord de l’Afrique. Les cerisiers Sainte Lucie sont présents dans le collines sèches où ils supportent des froids et sécheresses extrêmesm c’est pour cela que le bois du Prunus Mahaleb est très dur et aromatique. Au printemps, ils freurissent abondamment et donnent, très peu temps après, de petites cerises d’un goût très acide. Ces caracteristiques font de lui un bel arbre, adequat pour un bonsaï.

A la différence de ses parents d’Asie, les Prunus Mahaleb possede differentes parties seches dû a leurs expositions aux conditions climatiques extrêmes, en plus des parasites et des maladies. Avec le temps, ces parties seront transformées en un bois précieux, ce qui lui vaut sa valeur si précieuse.

Les caractéristiques qui en font un bonsaï idéal

Les fleurs et feuilles du Prunus Mahaleb peuvent-être très petites, c’est pour cela que s’est un arbre adequat pour un bonsaï.

cerisier 2

Un autre point fort des Prunus Mahaleb qui les différencie de leurs parents japonais, c’est qu’ils produisent une grande quantité de cerises minuscules. Ces cerises, de couleur grenat sont très jolies mais elles réduisent la vigueur des arbres si nous en laissons trop. D’autre part, la couleur jaune dont se parent les feuilles en automne avant de tomber en fait une particularité. C’est un moment exceptionnel, comparable a celui où l’on admire les beaux tons rouges des érables.

cerisier fruit

De plus, l’ecorce des Prunus Mahaleb est très joile et les tons sombres, parfois presque noirs, contrastent avec la couleur vive de ses fleurs et des ses feuilles.

Petit à petit, les Prunus Mahaleb se fraient un chemin dans le monde du bonsaï européen et deviendra, peut-être, au fil du temps en produit admiré sur les étagères de passionnés ou durant des expositions.

Sur quelles terres grandit-il?

Au fil des années , nous avons pu constater que les cerisiers de Sainte Lucie pouvaient vivre dans les zones pierreuses et instables dû à l’érosión. Avec ces conditions de terrain et à l’aide de ses racines puissantes qui s’enforcent dans le sol, nos cerisiers poussent librement, A l’inverse, au sein de forêts mieux etablies, il est difficile d’y trouver cette espece, car elle est étouffée par les grands arbres.

En février, le Prunus Mahaleb doit être retiré du sol de son environement naturel, avant que les fleurs ne poussent. Pour l’entretien de ces vieux arbres, de très grandes coupes doivent être faites en raison de la taille de leurs racines, sans compter quie les conditions dans lequelles ils vivent sont difficiles et font d’eux des arbres peu vigoureux. C’est pourquoi, nous avons essayé une technique d’extraction different pour la retirer de son sol durant la saison autonnal. Pour qu’il survive, il est très important que la tête des arbres soit couverte d’au moins 30 cm de terre et exposée dans un champs en plein soleil.

Prunus mahaleb

Vous pouvez trouver plus d’information dans le FRANCE BONSAI – Prunus mume & prunus mahaleb (Nº 123)

 

 

 


Partagez !