Blog

À la découverte de l’âme d’un bonsaï Ficus de 80 ans

  Mistral Bonsai       08/07/2019
À la découverte de l’âme d’un bonsaï Ficus de 80 ans

Parfois, par manque de temps ou simplement de par la quantité de travail que nous avons, nous délaissons un principe très important en bonsaï, tel que l´est l’accompagnement de l’arbre ou « muchigomi ».

Cet accompagnement, comme processus de mise en forme, conception et stylisation, nous devons continuellement y prêter attention. Parfois, nous laissons l’arbre trop pousser, sortir de sa silhouette et perdre toute sa splendeur. Quand cela se produit (ce qui arrive souvent, en raison du grand nombre de bonsaïs que nous avons), nous devons nous organiser et commencer le travail le plus tôt possible, afin de pouvoir montrer à nouveau l’âme de notre bonsaï.

C’est ce que nous avons fait avec ce grand Ficus retusa de 80 ans que vous voyez dans cette l’image.

Bonsaï Ficus retusa 80 ans _début_Mistral Bonsai

Comme vous pouvez le constater, la verdure est sortie de la silhouette de l’arbre. Elle a couvert le tronc et ne permet plus de voir l´arbre correctement. De plus, le nebari (la base du tronc) se retrouve complètement caché par des branches qui se sont trop développées.

Par conséquent, il est important de planifier les travaux que nous allons mener. Dans ce cas, nous allons procéder comme suit:

  • Vérifier que l´avant de l’arbre est bien choisi et dégager le devant sélectionné afin que puisse se voir le superbe nébari de cet arbre.
  • Corriger, par la taille conceptuelle, les mauvaises branches
  • Mettre du fil de fer sur les bonnes branches pour obtenir un bon positionnement des étages et générer des volumes adéquats.
  • Rapprochez la cime un peu plus à droite de l’arbre et le pencher un peu plus en avant pour obtenir l’effet de révérence approprié.

Vérifiez que l’avant de l’arbre soit correctement sélectionné.

Nous devons toujours vérifier que le meilleur visage de l’arbre soit bien le devant. Celui-ci doit recevoir le spectateur, l’inviter à passer et montrer le mouvement du tronc. Cela ne devrait pas être monotone et ça devrait être intéressant.

Pour notre ficus, nous avons choisi ce côté, car nous pouvons voir le grand nébari qu’il possède et nous pouvons voir un mouvement de tronc très beau et dynamique. Le défi réside dans les deux branches qui le recouvrent complètement et qui ne permettent pas à l’observateur d’entrer et d’en profiter. Il y a une barrière visuelle. La première décision fut donc de garder le devant et de le nettoyer, en supprimant les branches qui empêchaient son accès visuel.

Avant et après bonsaï Ficus retusa _ Mistral Bonsai

Corrigez les mauvaises branches avec la taille de modélisation.

Il est très important de se rappeler que John Naka et son excellent dessin expliquent quelles branches ne sont pas utiles pour la conception. Nous devons toujours travailler l’arbre de bas en haut, c’est-à-dire que nous commençons par le nebari, puis la première branche, la deuxième branche, et ainsi de suite jusqu’á la cime.

Dans ce cas, notre bonsaï Ficus avait développé des branches parallèles, des branches en forme de roue, des branches allant vers le tronc et des branches si longues qu’elles se croisaient d’un côté à l’autre de l’arbre. Nous les avons donc toutes supprimées, celles qui prenaient naissance en dessous ou qui ne devaient tout simplement pas être là.

Nous devons nous rappeler que l’élagage doit être fait sereinement, en choisissant très bien les branches á éliminer et en choisissant la direction de votre coupe, de sorte que les nouveaux bourgeons apparaitront dans la direction nécessaire pour améliorer le dessin.

Une fois ce travail terminé, nous avons quittés beaucoup de vert et, comme vous pouvez le voir sur l’image, vous pouvez maintenant voir un mouvement du tronc propre et magnifique.

Détail tronc bonsaï Ficus retusa _ Mistral Bonsai

Câblez les branches appropriées pour bien positionner les étages et générer des volumes adéquats.

Une fois la taille terminée, nous ne devons câbler que les branches qu’il nous faut repositionner afin de bien définir la silhouette. Rappelez-vous que le fil de fer doit toujours aller à 45 degrés, en utilisant les deux mains et en déplaçant la branche au fur et à mesure du câblage, pour le placer et qu´il ne se détache pas de la branche avec la torsion.

Ligature Bonsaï Ficus retusa _ Mistral Bonsai

L’objectif de cette technique est de positionner la branche de manière appropriée pour obtenir les étages et que ceux-ci soient formés à différents niveaux de feuillage, imitant leur forme naturelle. Cela aide également à générer une silhouette nette dans le bonsaï. En plaçant les étages de feuillage où ils correspondent, cela nous aide à créer des espaces négatifs ou vides, de manière à ce qu’ils aient l’air plus naturels. Ces espaces doivent être irréguliers, pour rompre avec toute la monotonie du design. En fin de compte, ce que nous voulons, c’est parvenir à l’harmonie. Cet équilibre entre les espaces pleins et vides. Entre le bois et le feuillage, entre les branches et le tronc. Cette harmonie n’est rien de plus que de trouver l’âme de votre bonsaï.

Déplacez la cime un peu plus près de la droite de l’arbre et plus en avant, pour obtenir l’effet de respect adéquat.

Le dernier détail, bien que non moins important, est le positionnement du sommet. La partie la plus haute de l’arbre (la cime) doit être légèrement inclinée vers l’avant, faisant un salut au spectateur.

La cime peut conclure la dynamique de l’arbre ou peut le couper de façon abrupte. Nous avions besoin d’une cime un peu plus inclinée et plus à droite, nous l’avons donc câblé un peu et positionné là où il devrait être.

Apex d'un bonsaï Ficus retusa _ Mistral Bonsai

De cette façon, notre bonsaï est complet, redessiné et prêt à montrer son âme à tous les spectateurs qui ont le plaisir de le connaître.

Les travaux futurs consisteront à terminer la création des niveaux et de leur feuillage avec une coupe sélective et un câblage pour lui donner de la vigueur et le choyer comme tous nos bonsaïs.

Avec des techniques simples, nous allons extraire l’âme de nos arbres et nous aurons notre plus beau et harmonieux bonsaï. Essayez ! Planifiez votre travail et trouvez l’âme de vos arbres avec passion et dévouement.

 

Égayer! Planifiez votre travail et trouvez l’âme de vos arbres avec passion et dévouement.

France Bonsai Ficus retusa _ Mistral Bonsai

À propos de l’auteur

Mistral Bonsai

Courrier électronique

Partagez !