Blog

L’éclairage des bonsaïs

  Mistral Bonsai       05/06/2018
L’éclairage des bonsaïs

La culture propre de toute plante et donc de tout bonsaïs, se trouve dans le contrôle des facteurs environnementaux impliqués dans le développement de cette plante. Cet article traite spécialement de l’ éclairage particulier du bonsaï.

En laissant de côté l’irrigation (important dans la croissance du bonsaï) on peut le considérer comme les trois facteurs qui font qu’ un bonsaï puisse vivre dans un endroit (intérieur, extérieur, etc.).:

  1. La lumière
  2. La température
  3. L’humidité

Photomètre

luxometre

L’intensité lumineuse peut être déterminée en utilisant un photomètre qui mesure les valeurs approximatives de l’intensité lumineuse, qui sont valables pour déterminer l’emplacement correct d’un bonsaï ou de toute autre plante. Les unités d’intensité lumineuse sont appelées lux. L’intensité de la lumière (solaire ou artificielle) varie en fonction de la distance à la source lumineuse et en fonction de l’inclinaison du faisceau lumineux incident.

Dans la pratique, cela signifie que si vous voulez avoir une référence des lux qui arrivent à votre bonsaï, vous devez agir en plaçant le photomètre aussi près que possible de la coupe de l’arbre et en direction inclinée devant le point de focalisation de la lumière incidente (par exemple une fenêtre où l’endroit par lequel le soleil entre, la fluorescence d’une pièce, etc.).

Les besoins lumineux des bonsaïs

La plupart des plantes ont une série d’exigences d’éclairage minimales qui varient entre 500 et 30 000 lux. Ces valeurs doivent être maintenues au minimum de 6 à 8 heures par jour et au maximum de 16 à 18 heures. Cependant, ces données sont très variables en fonction du temps, de l’état végétatif de la plante, etc. Les valeurs minimales pour la plupart des espèces de bonsaïs sont à environ 12 heures à plus de 1500 lux de lumière. Dans ces conditions la majorité des bonsaïs d’intérieur survivre sans problème apparent. Toutefois, la plage optimale est de 3000 à 4000 lux pendant 12 heures pour la plupart des espèces utilisées dans le bonsaï.

 


Les effets de placer le bonsaï trop près ou trop loin du soleil:

Dans la première image, le bonsaï est à une distance d’environ 10 cm et dans la seconde, environ 2 mètres.

1.Le bonsaï est situé à environ 10 cm de la lumière du soleil
Le bonsaï est situé à environ 2 m de la lumière du soleil
2. Le bonsaï est situé à environ 2 m de la lumière du soleil

 

Lieu correct pour un bonsaï par rapport à la lumière

Dans la première image, le bonsaï est à une distance d’environn 50 cm et dans la seconde, à environ 20 cm.

 

Situation du bonsaï
1. Le bonsaï est situé à environ 50 cm de la lumière du soleil
2. Le bonsaï est situé à environ 20 cm de la lumière du soleil
2. Le bonsaï est situé à environ 20 cm de la lumière du soleil

 

 

 

 

 

 

 

 

Valeurs de référence

Répertoir de valeurs de référence approximatives de lux pour vous donner une idée sur l’emplacement d’ un bonsaï par rapport a ses besoins en éclairage:

 

L’intensité de la lumière diminue à mesure que vous vous éloignez du point de lumière. Pour une fenêtre orientée au nord les valeurs seraient les suivantes:

Pour une fenêtre orientée au nord les valeurs seraient les suivantes:

Chaque fois que possible, il est recommandé de placer les bonsaïs d’intérieures devant les fenêtres dirigées plein sud, ainsi vous n’aurez probablement pas besoin de lumière supplémentaire (artificielle) pour que la plante grandisse en bonne santé. Au cas ou vous auriez une fenêtre orientée vers le nord, il faut vérifier les incidents de lux pour ajouter une source de lumière artificielle si nécessaire.

Exemple:

Un Ficus retusa a besoin d’ environ 1500 et 4000 lux pendant 6-8 heures pour le garder dans de bonnes conditions. A 1,5 mètre de la fenêtre la plupart du temps les valeurs sont inférieures à 1 000 lux. Bien qu’ à certains moments les valeurs obtenues sont au-dessus de 2.000 lux, le ficus ne sera pas bien situé et inévitablement, les symptômes de manque de lumière  apparaitront: la défoliation et la croissance de nouvelles pousses vers la source lumineuse.

 

Les symptômes que les plantes manifestent quand elles ne reçoivent pas assez de lumière pour leur développement:

  • défoliation des feuilles à l’intérieur de la plante (où la lumière est rare), normalement, les vielles feuilles jaunissent ou tout simplement tombent sans être jaune
  • Les nouvelles pousses faiblissent, avec un aspect très fragile et internodes très longues. Leur couleur verte est très pale, presque blanche.
  • Les nouvelles pousses se développent en direction de la lumière. Si c’est une fenêtre, le bourgeonnement est dirigée vers elle.

 

Éclairage artificiel

 Pour faire pousser des plantes (bonsaïs, etc.)  dans des conditions de peu ou pas de lumière naturelle, il y a la possibilité d’utiliser des sources de lumière artificielle. Si vous choisissez cette option, vous devez prendre en compte les points suivants :

  • Tous les systèmes d’éclairage artificiel dégagent de la chaleur, quelques-uns un peu plus que d’autres. L’idéalement, est de travailler avec des ampoules ou des tubes fluorescents qui émettent le moins de chaleur possible.
  • La distance de la source lumineuse à la plante doit être d’environ 40 cm. Dans ce cas, si les ampoules émettent un excès de chaleur, la transpiration des feuilles et la croissance, seraient modifiées, et pourrait même aller jusqu’ à brûler les feuilles ou produire une perte de feuilles, dans des cas extrêmes.
  • Les systèmes d’éclairage artificiel doivent posséder un programmateur pour éteindre automatiquement la lumière selon une séquence prédéterminée par l’utilisateur (par exemple, 12 heures de lumière – 12 heures d’obscurité).
  • La lumière artificielle est formée par ce qu’on appelle des ondes électromagnétiques. Ces ondes, à nos yeux, se traduisent par la distinction des couleurs. Les plantes ont également la possibilité de faire la distinction entre les longueurs d’onde, de sorte que selon la longueur d’onde dominante, la plante pousse, fleurie, donne des fruits, pert ses feuilles en cas de bonsaïs à feuilles caduques … Ce fait doit être considéré au moment d’installer une source de lumière artificielle, car elle interfère directement dans le développement du bonsaï.

On peut obtenir un éclairage artificiel correcte pour le bonsaï avec différents systèmes. Il faut gardez à l’esprit que presque tous interfèrent avec l’humidité ambiante (cella a tendance à abaisser) c’est pourquoi il est parfois nécessaire d’installer un mécanisme de contrôle d’humidité, par exemple, humidificateurs automatique. On obtient ainsi que l’emplacement soit optimal pour le bonsaï.

Les systèmes d'éclairage les plus courants | Mistral Bonsai

Les systèmes d’éclairage les plus courants sont les suivants :

  1. Les lampes à incandescence. Les ampoules typiques émettent beaucoup de chaleur et consomment beaucoup d’énergie. Peu recommandées
  2. Les lampes fluorescentes : émettent peu de chaleur et les longueurs d’onde sont compensées de façon équitable.

La plupart des marques commerciales d’ampoules et systèmes d’éclairage vendent des kits spécifiques pour la croissance des plantes de n’importe quelle espèce végétale, y compris les bonsaïs. Si vous êtes intéressés par un système d’éclairage artificiel il est recommandé de demander conseil à l’une des marques spécialisées.

Plus d’informations sur la façon de prendre soin de votre bonsaï dans notre section de soins de base.

À propos de l’auteur

Mistral Bonsai

À Mistral Bonsai, nous sommes une équipe de communication, des techniciens et des maîtres engagés depuis le premier jour pour la diffusion de l’art merveilleux du bonsaï. Ce monde offre beaucoup de choses à partager. Nous croyons qu'un bonsaï est un arbre doté d'une âme unique et irremplaçable. Un autre de nos piliers les plus essentiels est, comment pourrait-il en être autrement, notre engagement étroit en faveur de la préservation de l’environnement et de la nature.

Partagez !