Blog

Origine et philosophie du bonsaï

  Mistral Bonsai       15/04/2019
Origine et philosophie du bonsaï

Juste au moment où l’être humain, volontairement ou par accident, découvre que les végétaux peuvent pousser dans un pot de fleurs, on pourrait dire que le bonsaï est né. La plupart des gens croient que l’origine du bonsaï est japonaise.

L’origine du bonsaï

Juste au moment où l’être humain, volontairement ou par accident, découvre que les végétaux peuvent pousser dans un pot de fleurs, on pourrait dire que le bonsaï est né. La plupart des gens croient que l’origine du bonsaï est japonaise. Bien que ce soit ce pays qui l’a popularisé, perfectionné et répandu dans l’Occident, nous savons aujourd’hui avec une certitude absolue que ses origines sont  chinoises.

L’art du bonsaï se développe en Chine dans deux grandes tendances différentes. L’école du Nord, qui éduque les arbres par la taille, la tension et les poids. L’école du Sud, pour sa part, les récupère des montagnes en les mettant dans un pot et en préservant leur forme naturelle.

Nous avons les premières notions de cet art à travers des peintures et des poèmes qui en parlent. On peut donc le dater entre 221 et 206 ans avant Jésus-Christ.

L’arrivée du bonsaï en Europe

Si relativement le bonsaï est nouveau au Japon, comparé à l’antiquité de la tradition en Chine. .. que dire quand on sait qu’il n’apparaît pas en Europe avant 1889 ? Les premiers bonsaïs arrivent sur notre continent en coïncidant avec l‘Exposition universelle de Paris et l’inauguration de la Tour Eiffel. En 1909, ils arrivèrent  à Londres pour s’installer définitivement en Europe.

Beaucoup de maîtres japonais pensent que l’avenir du bonsaï, la transmission de ses techniques et de sa philosophie sont hors du Japon. En Espagne, les bonsaïs ont été popularisés par l’intérêt que leur apportait l’ex-président du gouvernement Felipe González. Aujourd’hui, nous pouvons compter sur des centaines de clubs et d’associations dans lesquels sont  regroupés des milliers de fidèles de cette tradition millénaire.

torre effiel

La philosophie du bonsaï

Il faut considérer que la majorité des arts orientaux se transmettent à travers un maître de génération en génération. Au IIIe siècle av. J. -C., un courant de pensée est arrivé en Chine, qui a été instauré en exerçant des pressions sur les citoyens par des normes, des interdictions et des règles. Ce manque de liberté a conduit un philosophe à prétendre revenir au naturel et à l’essentiel. C’est avec cette pensée qu’il a donné naissance à deux courants philosophiques :

Le premier courant à considérer est le taoïsme, qui propose que la paix, le vide, le silence et l’inactivité sont l’essence de toute chose.

D’autre part, nous avons le bouddhisme, qui exprime que la vie est souffrance, qu’elle est causée par notre attachement aux choses matérielles, et que cette souffrance peut être éliminée si nous allons au-delà du terrestre.

De ces deux philosophies naît le chan en Chine, appelé zen au Japon. La philosophie zen a eu une influence décisive sur les arts orientaux, car elle favorise l’action avec un maximum de technique et un minimum de planification.

Comment l ‘appliquer au bonsaï?

Le zen cherche que l’esprit soit un cristal à travers lequel l’image de l’arbre ne soit pas déformée. C’est ainsi que nous en saisissons toute l’essence. Cet état s’appelle le kime. D’autre part, l’exécution automatique des techniques permet de déconnecter l’esprit du processus créatif. Les mains agissent sans l’intervention de la tête. Cet état est appelé mushin (laisser couler).

Pour ceux qui ont appris à modeler les bonsaïs par le zen, il ne s’agit pas de donner des formes capricieuses et d’imposer notre volonté à l’arbre, mais plutôt de découvrir sa nature et son caractère. Avec le temps, cette technique permettra à l’arbre de s’exprimer dans toute sa splendeur.

filosofía bonsai

À propos de l’auteur

Mistral Bonsai

À Mistral Bonsai, nous sommes une équipe de communication, des techniciens et des maîtres engagés depuis le premier jour pour la diffusion de l’art merveilleux du bonsaï. Ce monde offre beaucoup de choses à partager. Nous croyons qu'un bonsaï est un arbre doté d'une âme unique et irremplaçable. Un autre de nos piliers les plus essentiels est, comment pourrait-il en être autrement, notre engagement étroit en faveur de la préservation de l’environnement et de la nature.

Partagez !