Blog

Une invasion de chenilles dans mon bonsaï, que faire ?

  Revue France Bonsaï       17/09/2019
Une invasion de chenilles dans mon bonsaï, que faire ?

Les chenilles sont les formes larvaires de lépidoptères. Elles ont des corps longs et segmentés et de nombreuses paires de petites pattes. Dans leur vie d’adulte, elles nous enchantent sous leur forme de papillons colorés. Beaucoup d’entre nous, quand nous étions petits, avions des chenilles de soie que nous nourrissions avec des feuilles de mûrier. Si vous vous en souvenez, ces petits vers dévoraient les feuilles que nous leur présentions. Imaginez alors la gravité d’une invasion de chenilles dans n’importe quelle plantation !

Comment savoir que mon bonsaï est attaqué par les chenilles ?

grignotage des chenilles

Les feuilles partiellement ou complètement rongées sont un symptôme qui devrait nous alerter, de même que la présence de soies entre les branches et les jeunes pousses. Il est également possible de détecter la chenille fixée sur une branche ou sur un bourgeon tendre. Ce qui peut aussi nous aider à les détecter, est qu’elles laissent sur leur chemin, de petits excréments de couleur noire.

 

Comment peuvent-elles nuire à notre bonsaï ?

Comment peuvent-elles nuire à notre bonsaï ?

Les invasions de chenilles sont très destructrices. Elles seront donc rarement accompagnées d’autres parasites ou infestations secondaires.

La plupart des chenilles se nourrissent de feuilles, mais il en existe divers groupes qui se nourrissent de différentes façons.

Il existe un groupe appelé chenilles foreuses. Nous pouvons le considérer comme le plus dangereux pour les bonsaïs.

Ses spécimens se nourrissent du bois, et une fois que la chenille est installée dans l’arbre, elle crée des cavités et des galeries qui finissent par sécher partiellement ou totalement l’arbre. Ces vers atteignent une taille importante. Ce type de chenille affecte, principalement, les arbres fruitiers tels que les pommiers, les poiriers et même les oliviers. Leurs attaques sont visibles à la fois aux trous comme aux traces qu’elles laissent.

Le paradoxe des chenilles

Les explications précédentes ont mis en évidence leur pouvoir destructeur, mais les chenilles nous seront également utiles. Comment ? Dans leur phase adulte, une fois devenues papillons, leur alimentation composée de nectar et de pollen font des papillons des acteurs incontournables de la Nature, pour la pollinisation des fleurs.

Contrôle des chenilles

Les chenilles peuvent devenir un problème grave, avec une efficacité limitée des pesticides chimiques du fait de leur production de soies protectrices et de leur localisation sous les feuilles ou l’écorce.

En cas de grosses chenilles visibles, il suffit de les enlever de nos propres mains ou de couper les bourgeons touchés, ce qui nous évitera des complications. Lorsque les chenilles se trouvent sous l’écorce, la solution consiste à enlever les morceaux affectés et pulvériser avec de l’eau chaude sous pression. Avec ce type de chenilles, les insecticides seront peu efficaces puisqu’elles bénéficient de la protection même de l’arbre. Cependant, dans le cas de chenilles foreuses ou mineuses, des seringues à aiguilles flexibles peuvent être utilisées pour injecter l’insecticide à travers les cavités des galeries.

Vous pouvez compléter ces informations avec la revue France bonsaï 102

À propos de l’auteur

Revue France Bonsaï

L'équipe éditoriale du magazine le plus complet du monde du bonsaï en français, France Bonsaï, vous révèle tous les secrets sur les soins et les techniques de travail du bonsaï.

Partagez !