Blog

Conseils pour l’entretien basique du bonsaï Pyracantha

  Luis Alejandro Herrera       17/09/2020
Conseils pour l’entretien basique du bonsaï Pyracantha

Un de nos bonsaïs les plus remarquables est sans nul doute le bonsaï Pyracantha. Dans cet article, nous vous expliquerons comment l’entretenir, nous évoquerons quelques aspects intéressants le concernant et quels soins lui sont appropriés. Ainsi, vous pourrez enrichir votre collection en ajoutant un exemplaire et l’apprécier à sa juste valeur.

Le buisson ardent

Son nom générique vient des mots grecs : pyr pour « feu » y akantha pour « épines » en référence à la couleur de ses fruits et de ses épines. Il s’agit d’un arbuste très résistant, appartenant à la famille des Rosacaeas.

Son esthétisme réside dans ses fleurs blanches au printemps et ses fruits de couleur, allants du rouge intense à l’orange, durant l’automne. Cette espèce est originaire d’Europe et d’Asie.

Anecdotes sur la Pyracantha

Dans l’antiquité, la prise en infusion de ses fruits était considérée comme un remède contre la diarrhée et l’excès de flux menstruels. Également, la racine triturée était utilisée comme cicatrisant et désenflammant pour les blessures produites par les épines et les dards d’insectes.

Où le placer ?

Nous l’installerons à l’extérieur toute l’année. Cette espèce aime le soleil et est résistante au froid. Néanmoins, nous devons la protéger du soleil intense de l’été et des températures négatives hivernales.

Savez-vous protéger votre bonsaï en été ? Nos conseils dans cette vidéo.

Soins basiques d’entretien

Les soins basiques d’entretien sont très simples : L’arrosage doit être abondant, mais sans excès, car en présence d’eau résiduelle, les racines s’asphyxient et peuvent pourrir. Il faut donc appliquer une technique d’arrosage correcte pour éviter les problèmes.

Les engrais s’utilisent au printemps et en automne.

Au printemps, nous utiliserons un engrais de croissance (riche en azote) comme un mélange Nutribonsai avec du Biogold ou Green King par exemple. Au moment de la floraison, nous aurons recours aux fertilisants pour fortifier les fleurs.

En automne nous pouvons utiliser un engrais riche en phosphore et potassium.

Nous utiliserons le Nutribonsaï, combiné avec l’engrais Hanagokoro et Tosho.

Techniques de bonsaï

La transplantation doit se réaliser tous les deux ans au début du printemps. Vous pouvez utiliser un mélange des substrat Terrabonsai et Akadama. Avec le Terrabonsai nous cherchons à retenir plus d’humidité et de matière organique. Avec l’akadama, c’est un drainage parfait des racines de notre bonsaï que nous obtiendrons.

Nous pouvons réaliser la taille au début du printemps, quand la sève circule abondamment. La taille ne doit être réalisée que l’année suivante d’une transplantation. Nous ne devons pas faire ces deux actions la même année. Nous vous recommandons de tailler après la floraison. Nous laisserons croître les nouvelles pousses (jusqu’à 6 ou 8 feuilles) puis les pinceront en laissant 2 feuilles.

Il est possible que de jeunes pousses occultent les fruits. Nous procéderons à leur élimination afin de mettre en valeur les fruits et l’allure de notre bonsaï en général.

Nous pouvons ligaturer toute l’année, tout en ayant présent qu’il est recommandé de le faire au printemps, si nous devons contraindre fortement notre arbre.

Les parasites

Les principaux parasites l’affectant sont les cochenilles, acariens et pucerons surtout en période chaude. Nous vous recommandons l’application d’un traitement préventif, permettant de garder un bonsaï sain et libre de visites désagréables.

Si vous désirez connaitre les parasites pouvant affecter votre bonsaï, nous vous conseillons ce numéro spécial de la revue France Bonsaï.

Comme vous pouvez le constater, le pyracantha est un bonsaï très facile d’entretien et qui nous réserve de nombreuses surprises tout le long de l’année. C’est ce qui fait son charme ! Il enrichit incroyablement une collection. Laissez-vous tenter !

A la prochaine publication!

À propos de l’auteur

Luis Alejandro Herrera

Faire connaître l'art du bonsaï est sa passion . Une référence dans le monde du bonsaï latino-américain, Luis a étudié et participé comme instructeur pendant plus de 15 ans au sein de la Société vénézuélienne de bonsaï. Il a eu l'occasion d'étendre ses connaissances avec de grands maîtres du monde du bonsaï tels que Pedro Morales, Nacho Marín et au sein de l'école européenne avec l'enseignant italien Salvatore Liporace. Il a réussi à occuper la première place du concours des nouveaux talents de Caracas 2016 et a réussi le cours de maîtrise de l'European School of Bonsai à Porto Rico. Au cours de sa carrière, il a été instructeur titulaire de la Société vénézuélienne de bonsaï.

Partagez !