Blog

Pourquoi la couleur des feuilles des acers change-t-elle ?

  Luis Alejandro Herrera       19/03/2021
Pourquoi la couleur des feuilles des acers change-t-elle ?

Vous imaginez-vous posséder dans votre collection, un arbre dont la couleur des feuilles change ? Quelle idée attrayante ! La famille des acers répond à ce critère de changement de couleur du feuillage. Comment cela est-il possible ? Nous vous l’expliquons par la suite.

Facteurs environnementaux : la radiation solaire

Divers facteurs participent au changement de couleur des feuilles. Le facteur principal est la moindre disponibilité de lumière solaire et également l’incidence de celle -ci sur les arbres en fonction de la saison.

Nous parlons ici de radiation solaire, c’est à dire de comment les rayons du soleil atteignent la terre en fonction de la hauteur et la distance du soleil à la terre.

La radiation solaire chauffe la superficie terrestre avec plus ou moins d’effectivité suivant la hauteur du soleil sur l’horizon.

Quand un faisceau de rayonnement solaire (rayon de soleil), avec une section de 1 m2, atteint le sol durant le solstice d’été, celui-ci se répartit sur une Surface de 1,04 m2 (plus d’intensité sur une surface réduite).

Au contraire, durant le solstice d’hiver, la surface sera de 2,24 m2 (moins d’intensité car la lumière se distribue sur une plus grande surface).

Durant l’hiver, 1 m2 de surface terrestre reçois moins de la moitié d’énergie qu’en été d’où la différence de température.

Tout s’explique par la position du soleil par rapport à la terre.

Ce phénomène influence directement les plantes. Commençons nos explications :

Pourquoi les plantes sont-elles vertes ?

La couleur verte de presque toutes les feuilles est due à la présence de chlorophylle, un pigment qui participe au processus de photosynthèse. C’est pour cette raison que durant le printemps et l’été la chlorophylle se décompose et est créé à nouveau.

La chlorophylle est chargée de réaliser la photosynthèse dans les plantes, ce processus permet de transformer la lumière solaire en aliment. Des millions de cellules de chlorophylle saturent les feuilles des plantes et des arbres, phénomène qui leur confère leur couleur verte.

Que se passe-t-il quand la radiation solaire diminue ?

Quand les jours raccourcissent et les nuits se font plus longues, la production de chlorophylle baisse et peut même dans certains cas, disparaitre complétement.

De même, les feuilles contiennent d’autres substances que la chlorophylle : le beta carotène (orange), l’anthocyanine (rouge) et les flavanols (jaune).

Cela se traduit par la disparition de la couleur verte. Une fois ce pigment absent, c’est au tour des autres d’apparaitre. Le bêta-carotène et le flavanol qui ont toujours été présents sont responsables de la couleur jaune ou orange des feuilles.

Antérieurement, ils n’étaient pas visibles, car masqués par la chlorophylle.

Photo de hidefumi ohmichi

Savez-vous ce qu’est le « momiji gari » ?

Le “Momiji Gari” est la « chasse aux acers rouges ». Au Japon, quand la température baisse en automne, les autochtones partent dans les bois à la recherche de l’acer le plus rouge. Il existe une grande variété d’Acer en Asie, mais la plus représentative est la « oha kaede » (Acer Palmatum).

Le “Momiji Gari” est à l’automne, ce que sont les visites de cerisiers en fleurs au printemps.

Il s’agit de l’autre grande fête japonaise de célébration et contemplation de la nature.

Dans les deux cas, nous parlons de coutumes ancestrales initiées par la cour de Kyoto à l’époque Edo (1600-1868) qui se popularisèrent jusqu’à devenir une illustration de l’identité nationale japonaise.

D’où provient la couleur rouge des Acers ?

La couleur rouge a une autre explication : à mesure que se ferment les veines des feuilles avec l’arrivée de l’automne, les sucres sont attrapés dans les feuilles.

Quand ceux-ci réactionnent au contact d’autres substances chimiques à l’intérieur de la plante, se forment alors les pigments rouges. Ces pigments ou « anthocyanes » remplissent les feuilles d’où leur couleur rouge.

Plus l’automne est frais, plus les feuilles sont rouges. Les veines se ferment plus, le sucre se convertit en glucose, anthocyanes et hydrates de carbone. Les hydrates ralentissent la libération de l’éthanol (le gaz qui fait que les veines s’ouvrent, permettant la libération des anthocyanes produisant ainsi des feuilles au rouge moins intense).

Pour cette raison, plus froid sera l’automne, plus intense sera la célébration du « Momiji Gari ».

 

Comme nous venons de le voir, la tonalité variable des feuilles de votre bonsaï dépends de la saisonnalité et ceci est merveilleux.

La famille des Acers est parfaite pour les bonsaïs. Ses couleurs, la forme caractéristique de ses feuilles, sa croissance rapide, son joli tronc gris pale, la profusion de ses ramifications fines. Tout nous conforte dans l’idée que les acers représentent une famille des plus populaire dans l’univers du bonsaï.

Aimeriez-vous en inclure un exemplaire dans votre collection ? Surement !

A la prochaine…

À propos de l’auteur

Luis Alejandro Herrera

Faire connaître l'art du bonsaï est sa passion . Une référence dans le monde du bonsaï latino-américain, Luis a étudié et participé comme instructeur pendant plus de 15 ans au sein de la Société vénézuélienne de bonsaï. Il a eu l'occasion d'étendre ses connaissances avec de grands maîtres du monde du bonsaï tels que Pedro Morales, Nacho Marín et au sein de l'école européenne avec l'enseignant italien Salvatore Liporace. Il a réussi à occuper la première place du concours des nouveaux talents de Caracas 2016 et a réussi le cours de maîtrise de l'European School of Bonsai à Porto Rico. Au cours de sa carrière, il a été instructeur titulaire de la Société vénézuélienne de bonsaï.

Partagez !