Blog

Votre bonsaï est-il prêt pour l’automne ?

  Luis Alejandro Herrera       22/10/2019
Votre bonsaï est-il prêt pour l’automne ?

Alors que l’automne est déjà en train de laisser ses traces, de nombreux doutes surgissent quant à la préparation de votre bonsaï pour l’arrivée du froid. C’est merveilleux de voir le passage des saisons sur nos bonsaïs, et l’automne a son charme particulier. Dans cet article, nous vous expliquons ce que vivent nos arbres et ce que nous devons faire pour être prêts et profiter de cette période de l’année.

Que se passe-t-il pour nos bonsaï en automne ?

La chaleur commence déjà à s’éloigner et les températures baissent. C’est un symptôme sans équivoque que l’automne frappe déjà aux portes de notre jardin. Au printemps et en été, nous avons fertilisé nos bonsaï et ils se sont développés en bonne santé. Lorsque la température a augmenté, ils ont cessé de croître et le processus d’accumulation d’énergie a commencé. Ce processus se poursuivra jusqu’à quasiment la fin de l’automne. Cela aidera notre bonsaï à résister à l’hiver.

Son alimentation par le soleil est transformée et traitée pour produire des sucres et d’autres substances nécessaires à sa vie. C’est ce que nous connaissons sous le nom de sève élaborée. Les arbres décomposent la chlorophylle en différents éléments et les stockent avec les sucres dans les racines et le tronc. Ces réserves seront utilisées au printemps.

Coloration automnale des feuilles.

À ce stade, lorsque la chlorophylle se décompose, les feuilles commencent à perdre leur couleur verte et, en fonction des pigments existants, elles deviennent rouges, jaunes ou oranges. Une fois que les substances des feuilles sont revenues dans le tronc, une couche se créée qui ferme l’union des branches avec les feuilles et celles-ci tombent.

Une fois la réserve maximale atteinte, la photosynthèse devient inutile et les feuilles deviennent superflues pour beaucoup d’arbres à feuilles caduques. C’est à ce moment où nous commençons à observer la chute des feuilles sur les arbres.

Tous les arbres ne perdent pas leurs feuilles. Les bonsaïs vivaces utilisent d’autres méthodes pour se préparer à l’hiver. Les résineux utilisent la résine comme antigel, recouvrant la surface de leurs feuilles avec cette cire et formant une peau dure avec des stomates profonds qui les aident à éviter les pertes d’eau et à mieux se protéger des conditions hivernales.

Quels travaux puis-je faire sur mon bonsaï en automne ?

L’automne est une période de faible croissance pour nos bonsaïs, c’est pourquoi nous devons en profiter pour effectuer des travaux qui amélioreront significativement notre arbre. Nous pouvons réaliser une ligature détaillée, travailler ou nettoyer le bois mort, nous devons continuer à apporter de l’engrais et même, si nécessaire, rempoter. Je vous explique tout cela ci-dessous.

Ligature :

  1. Surveillez les arbres déjà ligaturés. À cette époque, ils grossissent un peu plus pour stocker les substances produites dans leur tronc, leurs brancheset leurs racines. Si le fil commence à s’enfoncer, il est préférable de l’enlever.Ligature d'automne
  2. Pour les arbres à feuilles caduques, une fois que les feuilles sont tombées naturellement (nous ne pouvons pas accélérer ce processus par la défoliation), nous pouvons en profiter pour couper les branches qui ne correspondent pas avec le design. Évitez les grandes coupes ou les tailles majeures (celles-ci se feront au printemps, avec circulation de la sève).
  1. Si vous n’avez pas câblé votre bonsaï, saisissez l’occasion pour câbler complètement les arbres à feuilles caduques, ainsi les branches seront déjà bien positionnées pour la prochaine période de croissance.
  2. Vous pouvez également câbler les vivaces, mais uniquement les branches ne nécessitant pas de changement radical de position, car elles seront moins flexibles qu’au printemps.

Bois mort:

  1. Cette époque est idéale pour mettre à jour le bois mort de vos arbres. Nettoyez-le d’abord avec de l’eau et une brosse à poils en plastique.
  2. Vous pouvez ensuite utiliser la brosse à poils en aluminium ou en cuivre pour un nettoyage plus en profondeur
  3. Pour travailler le bois mort, vous pouvez utiliser les gouges, les ciseaux à bois, et le marteau et commencer à sculpter le bois petit à petit, ou vous pouvez utiliser les machines pour sculpter le bois. Si vous utilisez une machine, rappelez-vous de garder de la modération. Essayez de le laisser aussi naturel que possible.
  4. Enfin, vous pouvez poncer le travail et lui donner une finition plus lisse et plus naturelle.

Exemple de travail du bois mort effectué par Tatsuya Terasawa:

Exemple de travail du bois mort - Avant.
Avant
Exemple de travail du bois mort - Après.
Après
Exemple de travail du bois mort - Détail.
Exemple de travail du bois mort – Détail.

Si vous souhaitez approfondir vos connaissances sur le bois mort et les différentes techniques, ne manquez pas les numéros spéciaux de la revue France Bonsai, n °105 et 106.

Fertilisation :

Comme vous l’avez fait toute l’année, vous devez continuer à fertiliser vos arbres pendant cette période. Seulement, vous devez changer le type d’engrais utilisé. Nous apportons de l’engrais lorsque l’arbre pousse, nous continuerons donc à apporter de l’engrais dans les premières semaines de l’automne, car c’est la dernière ligne droite de la fertilisation avant l’hiver. Comme nous le voyons dans le diagramme, l’arbre ne poussera plus à partir de décembre, nous ne fournirons donc alors plus d’engrais jusqu’à fin février, quand se réactivera la croissance.

Calendrier approximatif de fertilisation.

Cette fertilisation automnale sert à recharger les arbres en énergie, afin qu’ils puissent bourgeonner avec force au printemps. Les arbres commencent à bourgeonner en consommant l’énergie accumulée au cours de la saison précédente. En cette saison, il est très approprié d’utiliser un engrais de fond organique.

Choisissez un engrais qui contient du phosphore et du potassium, mais peu d’azote. Un plus grand apport en phosphore (P) et en potassium (K) en automne donne à l’arbre la possibilité de stocker de l’énergie et des réserves pour la prochaine germination printanière.

Notre fertilisation d’automne doit être :

faible en azote (N); Nous ne voulons pas stimuler une très forte croissance en cette période, ni allonger inutilement la distance entre les nœuds.

riche en phosphore (P); qui renforce le système racinaire, tout en équilibrant la croissance de l’arbre et la régénération cellulaire, ce que nous souhaitons.

riche en potassium (K); pour réguler les processus respiratoires de la plante (échanges gazeux = absorption de CO2, essentiel pour la réalisation de la photosynthèse) ; Faciliter le processus d’osmo-régulation ; Donner une meilleure résistance aux stress hydriques et thermiques (nous préparons ainsi l’arbre à affronter les basses températures hivernales qui se rapprochent).

Par conséquent, ce que vous devez faire est :

Recherchez l’engrais présentant ces caractéristiques et continuez à apporter de l’engrais jusqu’à la fin de l’automne.

 

Recommandations : Bio-Gold, Hanagokoro d’automne et Joy tamahi sont des engrais particulièrement adaptés pour la saison.

Rempotage :

A cette époque, il est possible d’effectuer un rempotage (d’urgence ou juste de changement de pot), à condition que l’arbre ne puisse pas attendre le printemps. Pour ce rempotage, je vous recommande de retirer le minimum de racines et de ne couper aucune très grande racine (laisser cela pour le rempotage de printemps).

Reformer:

L’automne est un bon moment pour redessiner votre Bonsai, planifiez quelle branche vous allez couper au printemps ou quelle nouvelle position de tronc vous allez utiliser. Vous pouvez utiliser du papier et un crayon pour dessiner votre nouveau design. Quand l’arbre est dépourvu de feuilles (caduques), la conception est plus facile.

Comme nous l’avons expliqué dans cet article, l’automne est une période non seulement belle, mais aussi très importante pour les travaux et les soins de votre bonsaï. Alors, allez préparer vos fils, vos coupe-fils, vos gouges et votre engrais d’automne, il reste encore beaucoup de travail à faire en cette période de l’année.

Profitez bien de l’automne et de votre bonsaï en cette merveilleuse époque !

À propos de l’auteur

Luis Alejandro Herrera

Faire connaître l'art du bonsaï est sa passion . Une référence dans le monde du bonsaï latino-américain, Luis a étudié et participé comme instructeur pendant plus de 15 ans au sein de la Société vénézuélienne de bonsaï. Il a eu l'occasion d'étendre ses connaissances avec de grands maîtres du monde du bonsaï tels que Pedro Morales, Nacho Marín et au sein de l'école européenne avec l'enseignant italien Salvatore Liporace. Il a réussi à occuper la première place du concours des nouveaux talents de Caracas 2016 et a réussi le cours de maîtrise de l'European School of Bonsai à Porto Rico. Au cours de sa carrière, il a été instructeur titulaire de la Société vénézuélienne de bonsaï.

Partagez !