Blog

“L’art du bonsaï, c’est surtout des rencontres, des amitiés et beaucoup d’évènements à venir.”

  Mistral Bonsai       24/11/2020
“L’art du bonsaï, c’est surtout des rencontres, des amitiés et beaucoup d’évènements à venir.”

Aujourd’hui, nous réaliserons l’entrevue de Fabrice Huertas, un passionné et un incontournable de l’art du bonsaï. Fabrice est un référent du monde du bonsaï en Europe, mais surtout dans son pays, la France. Ce pratiquant enthousiaste de l’art du bonsaï possède une maîtrise spectaculaire des techniques et accepte de partager avec nous son savoir-faire et ses connaissances.

Depuis quand, vous êtes-vous intéressé au monde du Bonsaï ?

Depuis tout petit, je m’amusais au jardin en cultivant des fruits et des légumes, avec mon beau-père. Plus tard, je découvris l’arboriculture et me senti complétement attiré par ce monde fascinant. Ensuite, accompagnant ma mère à un magasin spécialisé en bonsaï à Bordeaux, je compris à cette occasion, que le bonsaï serait la passion de ma vie. Dès cet instant je suis devenu un passionné de l’art du bonsaï ; mettre en forme et soigner des arbres dans de petites poteries.

Nous nous sommes laissé dire que vous êtes très actif au Bonsaï Club Girondin, est-ce le cas ?

Oui, concrètement en 1999, je connu Michel Sacal, un avant-gardiste et grand passionné des bonsaïs dans notre pays.  Depuis son décès, en 2009, notre club de Bordeaux s’est retrouvé orphelin. Michel définit l’identité du club. Deux années ont été nécessaires pour que je me décide à prendre la présidence; grâce à l’appui de quelques amis, dans le but de le réactiver. À L’époque, nous n’étions que douze membres.

Maestro del bonsái Michel Sacal
Photo: Michel Sacal

 

 

Quelle transition représente pour vous le passage de la présidence du club Girondin à ouvrir un canal sur Youtube ?

Youtube me permet d’atteindre mon objectif de démocratiser l’art du bonsaï en France et à l’international. Je me propose d’apporter des réponses aux questions des amateurs au travers de mon canal ou des réseaux sociaux.

 Le canal Nejikan Bonsai …

En réalité, c’est en 2012 que j’ai ouvert un canal appelé Fabrice Huertas, en suivant l’exemple de Michel Sacal avec ses DVD. Cependant, je l’ai abandonné au bout d’un an pour créer un autre qui s’appelait « NEJIKAN CANAL ». Je m’aperçus rapidement qu’il manquait le concept de « bonsaï » d’où le changement à « NEJIKAN BONSAÏ », mon pseudonyme voulant dire « figuier tortueux » faisant référence à un style d’arbre japonais. Beaucoup de personnes me demandent sa signification et je suis toujours enchanté d’en expliquer l’origine.

Actuellement vous cumulez 400 vidéos…

Le mois de janvier 2016 a été un tournant dans le développement de ma chaîne YouTube. En janvier, j’ai changé d’objectif et j’ai aussi modifié le nom de ma chaîne en « NEJIKAN BONSAI », en décidant de jouer la carte de la régularité dans les sorties vidéos à raison d’une par semaine.

Les productions hebdomadaires ne sont pas de tout repos. Mettre en place une programmation sur une chaîne demande un lourd investissement en termes de temps mais aussi en termes d’argent. Je me suis organisé pour que les sorties vidéos soient tous les vendredis à 11h00. Cette programmation est encore d’actualité. J’arrive maintenant à sortir une vidéo supplémentaire le mardi, en format court à 11h00, mais cela reste irrégulier.

Faites-vous tout ce travail seul ?

Aujourd’hui je travaille régulièrement avec un autre passionné de bonsaï, Gaby Becker et son équipe, desquels j’ai énormément appris en technique. Nous nous sommes rencontrés en 2007 à Versailles durant la convention EDG, mais nous n’avons vraiment sympathisé qu’en 2010 après la mort de Michel Sacal. C’est en allant au Concours International Premio Olea 2011 chez Mistral Bonsai que notre amitié s’est totalement scellée et que nous avons commencé notre collaboration qui perdure encore aujourd’hui.

Premio Olea 2011
Photo : Gaby Becker, Warren David et Fabrice Huertas ( de gauche à droite) durant le concours Internacional Prix Olea de 2011 chez Mistral Bonsai.

Maintenant vous proposez aussi des cours en ligne…

Quatre ans après avoir décidé de produire des vidéos toutes les semaines, ma chaîne YouTube a pris une autre dimension avec plus de 23K d’abonnés. J’ai aussi monté ce que j’ai nommé le NEJIKAN CLUB, une structure en ligne privée qui permet l’apprentissage plus précis sur les différentes techniques de l’art du bonsaï. Cette structure est destinée aux personnes n’ayant pas la possibilité de rejoindre un club pour différentes raisons. Je suis passé professionnel depuis quelques mois, à présent je peux assurer des conférences, mettre en place des formations dans différentes villes de France mais aussi en Europe. Alors, si vous souhaitez organiser quelque chose avec moi, il suffit de me contacter.

Pour conclure, quel message voulez-vous adresser à nos lecteurs ?

Je vous invite à découvrir ma chaîne NEJIKAN BONSAI, dédiée aux passionnés mais aussi aux débutants intéressés par l’art du bonsaï et désirant créer leur propre collection. L’art du bonsaï c’est avant tout des rencontres, des amitiés et de nombreux évènements à venir.

À propos de l’auteur

Mistral Bonsai

À Mistral Bonsai, nous sommes une équipe de communication, des techniciens et des maîtres engagés depuis le premier jour pour la diffusion de l’art merveilleux du bonsaï. Ce monde offre beaucoup de choses à partager. Nous croyons qu'un bonsaï est un arbre doté d'une âme unique et irremplaçable. Un autre de nos piliers les plus essentiels est, comment pourrait-il en être autrement, notre engagement étroit en faveur de la préservation de l’environnement et de la nature.

Partagez !